Prévention de la cétose avec PhytBolus CETOPROTECT

Credits : dans , , ,
31
Prévention de la cétose avec PhytBolus CETOPROTECT

Le point sur la prévention de la Cétose et l’intérêt du PhytoBolus CETOPROTECT

Cinétique de la Cétose.

La vache laitière à haut potentiel de lactation nécessite et mobilise une d’une grande quantité d’énergie pour produire mais aussi pour l’entretien de son organisme. Les apports de la ration dans ce domaine même si nous serions en présence d’une approche renforcée ne sera pas suffisant pour couvrir et sécuriser ses besoins. En situation d’insuffisance de cette disponibilité, l’animal puise donc dans ses ressources notamment dans sa masse graisseuse.

La conséquence directe de ce type de situation est que lors de la séquence de production laitère, la vache va perdre du poids et de l’état. La mobilisation importante de ses graisses corporelles peut entrainer un blocage du métabolisme énergétique, et impacter significativement la fonction hépatique. Le manque de glucose disponible ne permet alors plus le recyclage des corps cétoniques dont l’accumulation finit par intoxiquer l’animal.

Cela se traduit par :

  • une perturbation du comportement alimentaire,
  • une baisse générale de la tonicité,
  • une baisse de la production laitière,
  • une dégradation de l’état de santé général de la

La prévention de la Cétose

Dans les actions de prévention de la cétose, la Niacine ou vitamine PP est un levier d’action pertinent. Elle va permettre de freiner la lipolyse, d’accélérer le recyclage des corps cétoniques et favoriser la néoglucogenèse.

PhytoBolus CETOPROTECT permet dans cette même optique d’apporter 12gr de niacine par jour pendant 3 jours.

On va donc fournir à la vache forte productrice ou à la génisse en première lactation. Nous recommandons l’administration de 2 bolus CETOPROTECT à deux jours d’intervalle 10 à 15 jours après le vêlage, période pendant laquelle elles n’ont pas encore acquis leur capacité d’ingestion optimale alors que leur production laitière est déjà élevée.

Pratique pour l’éleveur, avec ce bolus il va pouvoir agir rapidement et efficacement en prévention de manière systématique ou individuellement dès qu’il suspectera un début d’acétonémie sur une vache ou une génisse.

50% des vaches laitières en France sont concerné par l’acétonémie sub-clinique avec des pertes économiques sont immédiates (perte en production de lait, hausse du taux cellulaire, coût énergétique…). A noter que l’on constate que les systèmes d’élevage en ration complète unique augmentent notablement ce risque, amplifie le déficit énergétique de début de lactation, principalement chez les primipares.

La longévité des vaches laitières en France est inférieure à 3 lactations en partie à cause des acétonémies cliniques et sub-cliniques et de leurs conséquences.

Focus sur l’action de la Niacine dans la prévention de la cétose :

Prévention de la Cétose

Conseils pratiques :

  • Administration sur toutes les vaches laitières fortes productrices & primipares,
  • Dans le cas où les taux sont TP inférieurs à 27 et TB supérieurs à 45 simultanément,
  • A l’observation d’une perte d’état, manque de vitalité ou des premiers signes d’amaigrissement de l’animal dans le 1er mois de lactation,
  • Dans le cas d’une alimentation en ration complète unique,

Arguments Phytobolus CETOPROTECT :

  • Stimule le métabolisme énergétique,
  • Préserve le foie et favorise le métabolisme hépatique,
  • Réduit le risque d’acétonémie clinique et sub-clinique,
  • Facile d’application,
  • Diffuse sur 3 jours la dose technique de Niacine à 12g/jr,
  • Apport individualisé qui permet de piloter les interventions au mieux.

Pour plus d’informations et conseils n’hésitez pas à nous contacter sur contact@greenforce-pro.com